Culture

Timing – Samoëla se lance en Cab’s Tour 2019

Samoëla en démonstration

Le parcours de ce chanteur-guitariste est exemplaire. Il est également riche en innovations, plein de bonnes surprises et de magnifiques découvertes. À preuve, en 23 années de superbe présence dans le milieu musical, Samoëla Rasolofoniaina alias Samoëla tout court n’est pas sur le point d’épuiser son feeling. Au fil des années, doté d’un potentiel illimité et varié, ses albums – le 10e sorti en mars 2018 s’intitule Radio N’Ambanivolo ou Radio des paysans – se multiplient et ses compositions s’enchaînent.
Les thèmes sont variés allant des chansons d’amour à la vie quotidienne en passant par des actualités socio-politiques et économiques que ce célèbre spécialiste du «vazo miteny» ou chansons à texte maîtrise d’une manière efficace. Samoëla, toujours au top et classé parmi les grosses pointures de la chanson malgache n’a cessé de s’élargir et se répandre au niveau national, régional et international. Son feeling se constitue souvent de thèmes variés à chaque nouvelle composition. Au fil des années, les albums se multiplient, les concerts et les cabarets s’enchaînent et de même pour les tournées nationales, régionales et internationales. Tout au long de cette saison, ce célèbre artiste propose une nouvelle version dans son timing.

Iconoclaste
Elle est dénommée Cab’s Tour 2019 avec 64 villes ciblées dans tout Madagascar. «Il s’agit d’un nouveau système que nous croyons à la fois efficace et utile pour s’approcher le plus possible avec le public. C’est pour mieux le satisfaire et mieux le fidéliser car c’est en donnant qu’on reçoit. Comme l’art est un moyen de partage, il faut toujours savoir comment et quand le partager. Il faut le comprendre que les artistes et le public doivent représenter un lien permanent et unéchange réciproque. Nous avons besoin du public et ce dernier à son tour doit prouver et témoigner son grand soutien pour nous», a-t-il révélé. Son concert en plein air, Zara revy fixé toute la journée du 31 mars au Terrain Foot de l’esca à Antanimena a connu un grand succès. Ayant sa propre maison de production dénommée «be mozik» depuis 2001, Samoëla mise davantage sur l’authenticité et le professionnalisme pour mieux assurer ses projets.
Au niveau du marché pour la distribution de ses diverses créations (cd, dvd, tee-shirts), ses connaissances en marketing et en gestion acquises respectivement à l’Institut supérieur de la comptabilité, de l’administration et du management ou Iscam et l’Institut national des sciences de comptabilité et de l’administration des entreprises ou Inscae vont apporter une aide précieuse à cet artiste inspiré par la fusion folk-trad, l’électro et la pop.

Textes: Jean Paul Lucien – Photos: L’express de Madagascar 

Editorial