Actualites Culture

Patrimoine – Le temple d’Anatirova chargé d’histoire

L’Église du Palais fait partie des patrimoines culturels à protéger. Les chrétiens du FJKM (Fiangonan’i Jesoa Kristy eto Madagasikara) se sont donnés rendez-vous le samedi 20 juillet au temple d’Anatirova, en marge de la célébration du jubilé du 150 e anniversaire de l’édifice cultuel. La cérémonie a été conduite par le pasteur Jean Louis Zarazaka et le sermon prononcé par le président du FJKM, le pasteur Irako Ammi Andriamahazosoa.

Genèse

Bref retour en arrière. Après sa conversion au protestantisme en 1869, la reine Ranavalona II (avril 1868-juillet 1883) fit construire un temple royal protestant dans l’enceinte du Rova d’Antananarivo. La reine avait été couronnée le 3 septembre 1868 sur la place d’Andohalo. À la place des idoles royales, la popu- lation vit une Bible à portée de sa main. La Reine s’est ensuite lancée dans la destruction des idoles préservées, respectées et utilisées par ses prédécesseurs. Elle fut le premier souverain chrétien à Madagascar. Elle fit du protestantisme la religion d’État. Le 29 février 1869, elle fut baptisée avec le Premier ministre Rainilaiarivony, son époux, dans une maison royale d’Anatirova appelée « Manampisoa », par le pasteur Andriambelo, pour la simple raison que l’Église du palais ne fut inaugurée qu’en 1881. Elle fut construite par l’architecte William Pool de la London Missionary Society (LMS). Depuis, l’histoire de la royauté a rimé avec le protestantisme car celui-ci est devenu la religion des nobles et des bourgeois d’autant plus qu’un office y était célébré chaque dimanche jusqu’à la fin de la monarchie. Ce qui explique pourquoi au début de la colonisation, il y avait une loi qui ordonnait la fermeture des églises protestantes FJKM, Deux tiers des églises protestantes de l’île ont été fermées car autrement français rime avec le catholicisme et tout ce qui est anglais est protestant.

Ce qui explique pourquoi au début de la colonisation, il y avait une loi qui ordonnait la fermeture des églises protestantes FJKM, Deux tiers des églises protestantes de l’île ont été fermées car autrement français rime avec le catholicisme et tout ce qui est anglais est protestant. Toutefois, le royaume de Madagascar était très proche des Anglais.

Célébration

Les fidèles du temple FJKM se sont réunis au temple d’Anatirova le samedi 20 juillet, pour un culte qui a commencé à 15 heures. Les descendants de la famille royale de l’Imerina y étaient. Selon le pasteur Maholy Rakotonavalona, « il n’y avait pas de racisme dans la religion de l’époque, la preuve les pasteurs qui officiaient au temple d’Anatirova n’étaient pas tous des nobles, car il y avait aussi des bourgeois ». Le fonctionnement de la société tournait alors autour de l’ethnie, de l’origine car c’est la base même de la monarchie. « La célébration du 150 e anniversaire du temple d’Anatirova nous fait revivre l’histoire de l’Imerina et celle du protestantisme en particulier. De plus il ne faudra jamais oublier d’où l’on vient. On ne pourrait pas séparer l’histoire du protestantisme avec l’histoire du royaume de Madagascar », explique Mihasina Randrianoelina, chrétienne du FJKM. La rivalité entre Anglais et Français avait donné naissance à une guerre froide entre le protestantisme et le catholicisme, pour dire que ce der- nier n’avait gagné du terrain qu’à partir de la colonisation. D’après l’historien Mamy Rakotondramanana, « le protestantisme est la religion des nobles depuis le début. C’est ce qui explique le disfonctionnement de certaines églises protestantes actuellement car certaines ne souhaitent pas se mélanger avec d’autres », termine-t-il. Après tout, Madagascar est un pays chrétien, protestant, catholique, adventiste ou autres. L’Islam commence aussi à se répandre dans l’île, la religion devrait être un facteur d’unification, mais non pas de division.