Actualites Ils ont marqué la semaine

Marie-Thérèse Volahaingo – Mal embarquée

Elle expliquait sa candidature aux législatives dans la circonscription électorale de Bealalana comme un retour auprès de la population de base afin de se préoccuper davantage des problèmes au niveau local. Mais une fois élue députée, Marie- Thérèse Volahaingo a été proposée à reprendre le fauteuil du ministre de l’Éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle où elle doit gérer un calendrier scolaire démentiel, sans perdre de vue des réformes pédagogiques toujours d’actualité. Elle est aussi épiée sur ses réelles prédispositions à prendre en main l’enseignement technique et la formation professionnelle qui avaient déjà un ministère tout entier depuis des années. « L’austérité » à la mode Andry Rajoelina, limitant le nombre des ministères à vingt deux, a tout chamboulé. Alors que les nombreuses entreprises qui s’installent, auront besoin de techniciens qualifiés sur le marché du travail que des « philosophes » ou des « lunatiques ». Des « copies » à rendre au propre comme au figuré à qui de droit.