Actualites Sport

Grande Boucle – Egan Bernal, égal à lui-même

Egan Bernal est le plus jeune vainqueur du Tour de France de l’après-guerre et le premier Colombien à rallier en jaune les Champs-Elysées, où les sprinteurs ont disputé en nocturne les dernières miettes d’une édition enflammée par les 14 jours en tête de Julian Alaphilippe.

Après 128km de mornes plaines et un sprint annoncé entre les grosses cuisses’ du peloton, l’aérien grimpeur colombien a pris la mesure de son accomplissement quand il a levé les bras devant l’Arc de Triomphe.

Le triomphe de Bernal, la ville minière de Zipaquira où il a grandi dans la cordillère orientale, l’a contemplé en grand format sur un écran géant dressé pour l’événement avant d’exulter au moment où l’enfant du pays, dans son étoffe jaune, a franchi la ligne d’arrivée de Val Thorens main dans la main avec son coéquipier et vainqueur sortant le Gallois Geraint Thomas samedi.

Pour la merveille des Andes qui, à 22 ans, deviendra le plus jeune coureur à remporter le Tour de l’après-guerre, l’avenir paraît radieux. Même si l’on promettait aussi des victoires à la pelle à un certain Jan Ullrich quand il a gagné son premier “et unique” Tour à 23 ans en 1997.

Qu’importe, Bernal avec ses lunettes XXL datées, qui rappellent celles de Lucho Herrera, le premier coureur u pays à s’être révélé dans les années 1980, deviendra à jamais le premier Colombien à inscrire son nom au palmarès du Tour.

« Je suis très fier d’être colombien, nous méritons ce Tour, cela fait de nombreuses années que nous avons de très bons cyclistes », a souligné le maillot jaune. « J’attends avec impatience le moment où je pourrai ramener ce maillot en Colombie.

 » Au pays, où le vélo est le deuxième sport le plus populaire après le football, le retentissement est colossal: « Grand @Eganbernal félicitations !!! incroyableeeeeeeee @LeTour vive la Colombie », l’a félicité le capitaine de l’équipe national de foot Radamel Falcao dans un tweet liké 50.000 fois.