Actualites Ils ont marqué la semaine

Alphonse Maka – Soucieux

Alphonse Maka, président du Comité du Fampihavanana Malagasy, CFM, a vécu une semaine mouvementée. Son absence à l’inauguration de la rue professeur Albert Zafy a été diversement commentée dans les salons politiques. Pour renverser un peu la vapeur en sa faveur, Alphonse Maka a annoncé, un peu en catastrophe et en catimini, l’amnistie accordée à quatre politiciens, dont le dernier Premier ministre de Didier Ratsiraka, Tantely Andrianarivo, et le sulfureux député Boniface Zakahely. La portée judiciaire d’une telle clémence reste inconnue. Par la suite, le président du CFM a dressé le bilan des activités de cette entité dont la vocation et l’utilité ont toujours divisé la classe politique. En ce moment où l’accalmie, même relative, s’instaure sur le front politique, est-il encore nécessaire de réconcilier les uns avec les autres? Alphonse Maka, pour donner un peu d’importance au CFM, a révélé que les victimes collatérales et directes des crises politiques de 2002 et 2009 réclament pas moins de 68 milliards ariary. Une somme colossale, en soi.