Grand Angle

Jeunesse – Ados – mode d’emploi

Les jeunes d’aujourd’hui adoptent un mode de vie au rythme du changement. Avec les nouvelles technologies, un océan d’informations s’offre à« l’e-génération » pour affûter sa curiosité. Certains en tirent partie, d’autres semblent aller à la dérive

Avec l’ère informatique, les informations ne sont plus les marchandises des rois. Elles deviennent accessibles à tout le monde en quelques clics. Dès leur jeune âge, les enfants du vingt-unième siècle ont baigné dans un univers différent de celui de leurs parents quand ces derniers étaient petits. Différents gadgets remplissent les bacs à jouets maintenant, dont la plupart sont des produits électroniques. Nos bambins semblent être préparés, très tôt, pour être les futurs maîtres de ce nouveau mode de vie, sous la pulsion d’achat des parents qui veulent inconsciemment suivre la tendance.

tactiles
Oui, un jeu vidéo s’avère plus adéquat, au développement de l’intelligence des petits, plutôt qu’une voiture en miniature faite de matériel de récupération ou une poupée de chiffon qui ont marqué l’enfance des parents à une certaine époque. Et au fil du temps, l’addiction à la nouvelle technologie des enfants grandit avec eux. Leur journée est quasiment absorbée par différentes sortes d’écrans. Téléphone, télévision, ordinateur, playstation, karaoké se relaient pour les divertir. Et d’autres nouveautés s’ajoutent à la liste. Et plus ils sont équipés, mieux ils se portent aux yeux de leurs camarades. Certains parents suivent aveuglement le choix de leur progéniture pour du « matos » au goût du jour, d’autres se limitent à l’essentiel.

Toutes les danses

La danse occupe une place importante dans la passion de Ny Aina. Il la pratique depuis l’âge de huit ans dans les fêtes scolaires. En plus du krump, il pratique le hip-hop et la danse traditionnelle. Cette dernière, il la pratique tous les dimanches au sein d’un groupe de chorale nommé Koraïta. Il a aussi son groupe de K Pop appelé « Amazing Seven » composé de sept membres dont quatre filles. Ils rêvent de participer au K Pop World Festival, plus tard. Ny Aina est curieux d’apprendre toutes les danses. Mais son temps ne lui permet pas d’assouvir cette curiosité confie ce fan de Junsun Yoo, un danseur coréen.

Self défense

Ny Aina fait du Taekwondo depuis un an au sein du club Mataa (Madagascar Taekwondo Association). Il s’entraîne trois heures par semaine à rythme d’une heure et demie tous les mercredi et samedi. Il est arrivé à la troisième place lors d’une compétition inter-club dans la catégorie des moins de soixante kilos. Ny Aina s’entraîne pour se défendre en cas d’agression.

Des tutoriels pour apprendre

« Je préfère rester simple. L’insécurité régnante dans le pays me pousse à cette option. Raison pour laquelle je m’adonne plus à d’autres disciplines que passer mon temps à suivre la tendance des technologies. En plus, je suis en classe d’examen. J’adore la danse. Et comme je n’ai pas beaucoup de temps, je visionne les tutoriels sur internet que ce soit pour mes passions ou pour mes études. Pour être sincère, les différentes figures de krump, une discipline de danse, me fascinent. Je passe un temps fou pour les scruter une à une que j’apprends pour mon plaisir. Sinon, Facebook, je ne l’utilise que pour communiquer avec mon groupe quand c’est nécessaire », avoue Hery Ny Aina Andrianjanahary, un jeune de dix-huit ans en classe de terminale A2 qui rêve d’être un steward, plus tard.
Ny Aina aime impressionner ses amis avec des numéros de « magie » qu’il apprend discrètement sur les toiles. « Il y en a pas mal d’intéressants en ligne. Dans les réunions familiales, je me fais passer pour un bon magicien. Il n’y a rien de sorcier. C’est de la prestidigitation. Ça crée de l’ambiance et des relations »,
confie-t-il.

Simple et discret 

Côté vestimentaire, Ny Aina est plutôt discret. Sa mère est une bonne couturière. Il s’habille selon son humeur. « Il n’est pas compliqué par rapport aux jeunes de son âge. Il ramène des choses lors de ses voyages à l’extérieur mais il préfère les utiliser pour des occasions spéciales ou à la maison  », constate sa maman.

Nos bambins semblent être préparés, très tôt, pour être les futurs
maîtres
de ce nouveau mode de vie

Par Ricky Ramanan
Photos fournies