Actualites Culture

Rap gasy Unity – La grande messe des poètes de rue

Psykopasy et ses compatriotes seront également de la partie

Le rap sera mis à toutes les sauces ce 16 février à Mahamasina. Plusieurs rappeurs vont monter sur la même scène pour le plus grand bonheur des fans

Psykopasy et ses compatriotes
seront également de la partie

Réunification. Après le succès du spectacle inédit « Sekoly Taloha », « Trapgasy Show », « Rap Gasy Unity », c’est toute l’histoire du rap qui se prépare pour un grand concert. Conçu par Rap Gasy en Image en collaboration avec l’association Ekah, la deuxième édition du « Rap Gasy Unity » est un spectacle exceptionnel, qui retrace en musique, avec les artistes et auteurs de tous les classiques des anciennes et nouvelles générations, les temps forts de cette culture urbaine le samedi 16 février prochain au Kianjan’ny Kanto Mahamasina à partir de 9 heures tapantes. L’événement s’annonce d’ores et déjà lourd. Avec la participation des rappeurs et des combinaisons improbables et inédites de renommé issus de la Grande île, à l’instar du clan Bogota, TangalaArmy,
X Crew, Bemaso, Jiolambups, Big Jim Da, Tiga Nagar, Architeck Label, Vy Mamay, Kemyrah, Fitia Jaolahy Mena, Elita, OMG, Basy Gasy, Gasy Ploit, Sorabe, Road Jah, Mista, Kazerina, Mamy Say, Prin Cess… . D’autres groupes venus de grandes provinces à l’instar de Real Fuckn Tamaga, Mohamed Akio, 503 Dimy Aotra Telo, vont également défendre leurs territoires. « Ce sera comme une sorte de présentation de vœux de tous les férus du hip hop pour l’année 2019. C’est également une occasion pour montrer à tous que les inconditionnel de la rap musique reste solidaire », explique Tanjona Andrandraina Andrimahaly fondateur de Rap Gasy en Images.

Sur le mic

Une journée spécialement dédiée
à tous les inconditionnels du hip hop

Pour la deuxième fois dans l’histoire de la culture hip hop, des grosses pointures du rap venus de tous les horizons seront réunis sur une même scène. Ils se relayeront le micro pendant plus de dix tours d’horloge. « Il fallait vraiment quelqu’un qui aime le hip-hop pour réunir autant de monde », insiste un rappeur invité pour cette grande occasion. Quoi qu’il en soit, le show Rap Gasy Unity retracera l’histoire du rap malgache avec ses propres mots et plongeront les férus de la culture urbaine dans un autre univers. Telle est la promesse de l’évènement. Une occasion à ne pas rater pour les fans de la culture hip hop de toutes les générations.

 

 Pourquoi réunir autant de monde ? Quel est votre objectif ?

Depuis peu, un virage s’est opéré dans le rap. L’état d’esprit est devenu plus collectif. On se remet à vivre ensemble. C’est fini l’époque où chacun taillait sa route dans son coin et il ne fallait surtout pas se mélanger. Quelque part, on a grandi, on est sorti de notre crise d’adolescence. Le rap s’émancipe. Il est populaire et devient fédérateur.

Qu’est ce qui différencie de cette deuxième édition à celle de la première ?

Une centaine de rappeurs vont monter sur scène pour un grand concert de soutien. L’objectif : réunir des fonds pour aider les mineurs qui purgent leur peine à Antanimora. Je pense que l’idée pour le public d’assister à un concert tout en finançant une belle action, ça donne un état d’esprit particulier. Et surtout, cela attire des gens qui n’ont pas l’habitude d’écouter du rap. Pour certains c’était leur premier concert. C’est aussi pourquoi on a fait décider que le concert sera gratuit et ouvert à tous. Et on le refera à chaque fois que ce sera nécessaire. Nous sommes devenus une
vitrine de plus en plus
regardée.

Sitraka Rakotobe 

Editorial