Reportage

Le Nouvel An made in China

La période du 5 février 2019 jusqu’au 24 janvier 2020 est sous le signe du Cochon de Terre, selon l’astrologie chinoise. Elle marque la fin de cycle de rotation complet des douze signes. Une année, qui s’annonce joyeuse en général, pendant laquelle il faut miser sur des actions réfléchies plutôt qu’aux prises de risques

Douzième et dernier animal du cycle zodiacal chinois, le Cochon a un caractère sincère, honnête, confiant, sociable, travailleur et obstiné, selon la croyance populaire asiatique. Les natifs de ce signe s’entendent bien avec ceux de la Chèvre et du Lapin, et se sentent très mal avec le Serpent. Le signe du Cochon commence le 5 février 2019 jusqu’au 24 janvier 2020. Ainsi, l’année 2019 est sous le signe du Cochon de Terre qui stabilise et fixe des énergies souvent joyeuses mais éphémères. Un vent heureux plein de promesses marquera cette période où les carences des années précédentes seront comblées. Toutefois, il agir avec réflexion et éviter de prendre des risques.
Sur le plan social et politique, les sources de tension qui ont généré des conflits les années passées s’essoufflent et disparaissent. Donner et recevoir deviennent partie intégrante du quotidien. De nombreux esprits engagés et passionnés mettront toute leur énergie pour garantir prospérité et bien-être à leur communauté.

Le Cochon: Symbole de chance et de prospérité
Pour les chinois, les années sous le signe du Cochon de Terre sont fertiles dans tous les domaines. Ce sont des périodes de développement, de réussites, de satisfaction, d’ancrage des valeurs, de joie et de fantaisie. Le cochon est un animal enjoué et dodu et ces caractéristiques sont associées à la prospérité. Il faut impérativement avoir de l’argent pour manger et être heureux, n’est-ce pas ? Selon les croyances populaires Chinoises, un enfant qui vient au monde pendant l’Année du Cochon de Terre mènera une vie saine et prospère. Cet enfant sera également honnête et appliqué.

Changement de date chaque année
Le Nouvel An se fête immanquablement le premier janvier en Occident. Mais le Nouvel An chinois, lui, se fête tantôt en janvier, tantôt en février. En 2018, ce sera le 16 février. Mais pourquoi la date du Nouvel An chinois change-t-elle chaque année ?
En l’an 2000, c’était le 5 février. En 2004, le 22 janvier. Et en 2010, le 14 février, en 2018, le 1 février et cette année le 5 février. Le Nouvel An chinois qui est également célébré dans plusieurs autres pays d’Asie se fête chaque année à une date différente. Mais pourquoi?
C’est simplement le résultat d’un « Les calendriers dans les civilisations antiques » calendrier traditionnel chinois basé sur le cycle annuel du Soleil tout autant que sur les « Pourquoi la Lune a-t-elle des phases  » phases de la Lune. On le qualifie de calendrier luni-solaire. Ce calendrier comporte des mois lunaires qui commencent à chaque nouvelle Lune, c’est à dire, tous les 29 ou 30 jours. Ainsi, comptant 12 mois lunaires, une année chinoise dure approximativement 354 jours. Trop peu par rapport au mouvement de la terre autour du Soleil.

plats typiques
• Soupe de raviolis chinois aux crevettes Selon le rituel chinois, déguster des crevettes au Nouvel
An apporte bonheur et bien-être. Cette entrée s’inscrit parfaitement dans la tradition.

• Brochettes de crevettes sur lit de céleri au gingembre

•Brochettes de crevettes sur lit de céleri au gingembre Rien de mieux qu’une brochette de crevettes et quelques aromates pour sublimer une entrée.

• Nems au porc La recette traditionnelle de nems au porc, idéale en entrée

• Boules de coco Le dessert chinois par excellence

• Riz gluant à la crème de coco et à et à la mangue fraîche Une envie de sucré ? Laissez-vous tenter par un riz gluant au coco et à la mangue

Par Sitraka Rakotobe et Ricky Ramanan – Photo: Internet