Social

Œuvres sociales – France Volontaires devenez l’ambassadeur de votre pays

L’association France Volontaires lance une nouvelle session de recrutement des bénévoles

France Volontaires est une association créée en 1963. Elle a pour but d’envoyer des volontaires à l’étranger afin de participer à la coopération au développement international. Pour s’y faire, elle réunit des civils souhaitant faire des actions de bénévolat, a l’issue des recrutements et une formation d’environ deux semaines. Les volontaires partent en mission à l’étranger pour une durée comprise entre six à douze mois.
Le 26 novembre, France Volontaires a organisé une cérémonie au Musée de la photo Antananarivo. La solennité a été assistée par des représentants de chaque partenaire de l’association. On a vu ceux de la Bibliothèque nationale malagasy, ceux du lycée Jules Ferry, ceux de la Ferme-école de Tombotsoa, etc… Ce fut à la fois une occasion pour clore la session de volontariat pour l’année 2018 et la fin des missions des bénévoles réunionnais et malgaches qui ont œuvré à l’étranger. Mais aussi, c’est le début de la nouvelle session de volontariat 2019.

Ambassadeurs
En effet, Madagascar a accueilli trois volontaires réunionnais Grégorie Saint-Gilles, Mélinda Dijoux et Raphaël Payet pour une durée de onze mois. Ces derniers ont chacun effectué des missions d’aide sociale dans leurs lieux d’implantation respectifs. Cependant, deux Malgaches sont aussi partis en France pour des séjours de bénévolat qui ont duré six mois, Boudi Stephan et Shaminna Myria. Les réunionnais ont effectué leur mission à Antsirabe, à la Bibliothèque nationale et au sein du lycée Jules Ferry Faravohitra. Quand aux deux Malgaches, ils ont été à Brest et Keiper en France. Rappelons que durant leurs séjours, les volontaires ont été des ambassadeurs de leur pays à l’étranger.
Les volontaires ont participé à des échanges culturels entre Français et Malgaches, notamment sur le langue, la gastronomie ainsi que le partage musical et artistique.
D’après de Grégorie Saint-Gilles, un des trois volontaires réunionnais, « Le retour dans notre pays est toujours formidable mais ça l’est moins quand on s’est attaché aux personnes que nous avons côtoyées durant tous ces moments. Venir à Madagascar est pour moi un retour à la source. De plus, la Grande île est un pays riche en ressources que ce soit économiques ou humaines et on s’y attache très vite. Les gens sont sympas et sociables même s’ils sont un peu timides au début. Franchement, ce pays est formidable mais malheureusement, il est toujours vue de mauvais œil par les Malgaches. »
Les volontaires réunionnais vont rentrer chez eux le vendredi 30 novembre. Par contre, les bénévoles malgaches viennent de retourner à Madagascar. D’après Shaminna Myria, partir en France
fut un grand plaisir, non seulement elle ressent ce que c’est être à l’étranger mais aussi elle a fait de supers rencontres.
« Moi, je n’ai jamais été en France, c’était ma grande première, j’étais à la fois contente et stressée de savoir que j’y suis vraiment. Fière? Oui, car à l’occasion j’ai pu faire savoir aux autres comment nous les Malgaches dansent car c’était mon domaine pendant mon séjour. J’ai échangé avec eux, ils m’ont appris des choses à la française et moi en retour, je les ai appris ce que je savais faire. En outre, c’était l’occasion pour moi de m’ouvrir avec les étrangers et de savoir un peu plus sur leur culture », raconte Shaminna Myria
L’événement organisé par France Volontaires a marqué la fin d’une saison de volontariat et annonce le début d’une autre session, les demandes de candidatures sont ouvertes sur le site de l’association

Nicoh Richman