Culture

Vision – Manjato redémarre avec la thérapie art en soi

Manjato est une pure et rare innovatrice dans ses multiples projets

L’innovation, le partage, la création et la recherche sont les principales caractéristiques de cette artiste plasticienne. Manjato Lalasoa Rabeharinirina alias, Manjato tout court se penche davantage sur le développement personnel au cœur de l’art et de la culture.
À cela, s’ajoute récemment la nouvelle inspiration de cette autodidacte sur la thérapie, art en soi. Malgré un long silence, Manjato, dotée d’un parcours progressif qu’elle a su prouver depuis ses débuts en 2004, n’a cessé d’apporter la lumière et installer la paix dans son art. Se basant fortement sur son fameux adage «Vivre de sa passion, c’est comme vivre une histoire d’amour et partager la lumière, c’est aussi nourrir son âme», Manjato témoigne de son identité et de sa vie personnelle à travers son style, ses émotions, ses motifs contemporains abstraits et ses tableaux en version «dripping».
Les connaisseurs aperçoivent et sentent tout cela rapidement une fois qu’ils sont placés devant les
multiples œuvres de cette artiste plasticienne que bon nombre de passionnés et de férus de l’art et de la culture mettent incontestablement au rang d’une travailleuse acharnée dotée d’une inspiration illimitée.

Obsession
La grande volonté et la forte envie d’aller plus loin sont comme des obsessions qui la suivent partout en
permanence. Son grand sens de l’imagination lui a souvent permis de se construire et se reconstruire. À partir de sa vie personnelle et aussi de ses expériences qualifiées à la fois de concrètes et positives, Manjato a su améliorer son riche et varié parcours au fil des années à travers ses diverses activités. « Une fois qu’un projet survient dans ma tête, l’obsession pour le réaliser s’enchaîne tout de suite et me voilà à nouveau dans l’obligation de foncer jusqu’au bout de mon énergie et de ma capacité.
La réussite vient en priorité et rien ne semble pouvoir l’arrêter ou la suspendre. Il n’est pas question d’échouer ou d’abandonner et l’essentiel, c’est pouvoir résister et atteindre le but ou l’objectif fixé» a affirmé Manjato avec beaucoup d’assurance et de confiance.
Son inspiration est loin de subir un frein ou une défaillance. Au contraire, une nouvelle épreuve vient d’être surmontée: la découverte avec les enfants atteints d’autisme et le partage avec de jeunes lycéens et des écoliers du niveau primaire issus des établissements privés l’ont fait grandir son corps et son âme et rendre en même temps ses œuvres plus vivantes. «Une fois inspirée, je ne lâche rien et je me sens capable de foncer jusqu’au bout de mon énergie, car je ne fais jamais les choses à moitié. Donner et partager pour en même temps apprendre et recevoir sont l’essentiel pour moi » a confirmé Manjato. Qualifiée d’être une pure et rare innovatrice dotée d’une remarquable expérience dans son brillant parcours, cette artiste, bourrée de multiples talents, a encore beaucoup de chemin à faire et plusieurs projets à réaliser dans le futur.
La thérapie, art en soi représente une discipline qui occupe une place importante dans la carrière de Manjato, une artiste capable de la partager et la prouver aux intéressés. À preuve, le live gratuit intitulé « Musique du rire », un mélange de musique, de slam et d’humour avec l’équipe Team Mizara Hazavana, avec également un partage avec les scoutes de Fanilon’i Madagasikara et les musiciens d’Andoharanofotsy 102 en version « Pi-maso kely mizara hazavana » s’est déroulé le 2 mai au Kaerys Lounge Bar toujours à Andoharanofotsy.

 

 

 

 

 

 

Jean Paul Lucien